Lavandière de la nuit # 3

La série Lavandière de la nuit, exposée dans l'usine Claessens Canvas à Waregem se prolonge au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris ainsi qu'à Ijsberg à Damme avec la présentation d'une nouvelle matrice. Le triptyque dresse une vison apocalyptique des menaces et violences qui pèsent sur nos sociétés à l’ère de l’anthropocène. Lors de la performance, les matrices, encrées une seule fois, sont imprimées à la main à l’aide d’un savon. L’effacement du motif gravé par impressions successives engage une bataille éreintante qui vise à laver symboliquement les maux de l’humanité. Cette tentative de catharsis s’inspire de la légende des lavandières de nuit condamnées à expier leurs péchés en lavant du linge pour l’éternité.