Lavandière de la nuit

Installation-performance / Bruthaus Gallery @ Claessens Canvas / 2019

Lavandière de la nuit, vidéo de la performance, Claessens Canvas, 2019

L’installation performance, Lavandière de la nuit, exposée dans l'usine Claessens Canvas présente les tirages de deux gravures sur bois monumentales. Ce travail revisite le thème de l’apocalypse à travers la vision des menaces et violences qui pèsent sur nos sociétés à l’ère de l’anthropocène.

 

Durant un mois, dans une mise en abîme où l'artiste tient place d'employée de l'usine, une centaine de xylographies ont été imprimées sur toiles et accrochées au fur et à mesure. Lors de la performance, les matrices, encrées une seule fois, sont imprimées à la main à l’aide d’un savon jusqu’à épuisement de l’encre. L’effacement du motif gravé par impressions successives engage une bataille éreintante qui vise à laver symboliquement les maux de l’humanité. Cette tentative de catharsis s’inspire de la légende des lavandières de nuit condamnées à expier leurs péchés en lavant du linge pour l’éternité.

 

La démarche s'inscrit dans la continuité de حلب صابو réalisé en 2017 dans une ancienne savonnerie. L’utilisation du savon d’Alep comme outil d’impression et d’effacement symbolisait alors la disparition de la ville ainsi que la volonté de panser les désastres de la guerre et le trop plein d’images médiatiques.

 

 

Lavandière de la nuit, Trailer, Claessens Canvas, 2019

Camille Dufour © / Photographies : Rafaël Klepfisch ©