Eaux anonymes
Installation-performance / 2022

Camille Dufour imprime jusqu'à épuisement de l'encre une gravure de la taille d'une pierre tombale en écrasant des pétales de fleurs au dos de la toile. Eaux anonymes s’apparente à un rite funéraire. La matrice d'où émergent les corps ensevelis dans la mer est un hommage aux milliers de réfugiés morts noyés. L’effacement du motif gravé engage un travail de deuil, alors que l'encre s'estompe progressivement au recto, l'image imprimée au verso avec les pigments des fleurs broyées demeure comme une commémoration aux défunts.

 

Ce travail à été exposé au Château d'Ursel pour l’exposition Print and paint 350 jaar bloemen op katoen, au Carrefour des arts, à Saint-trond pour l'exposition Frans Masereel en dialogue avec Caroline Coolen, Tom Liekens et Camille Dufour et à l'espace Vanderborght en Novembre 2022.